Université Paris 8
2 Rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis

© Labex Arts-H2H | Mentions légales

Pierre Guillot

Contrat doctoral 2013
ED Esthétique, sciences et technologies des arts (Université Paris 8)

Thèse : L’écriture de la spatialisation dans le temps

Direction : Anne Sédès

Pierre Guillot a obtenu son Master à l’Université Paris 8, tout en participant au projet mené par Anne Sédès, sur la spatialisation du son par le musicien, pour le musicien (projet Labex Arts-H2H). Il travaille aujourd’hui à la poursuite de ce projet, en parallèle du développement de ses recherches sur l’écriture de la spatialisation du temps.

L’écriture du temps et la spatialisation sont deux des enjeux principaux de la musique électroacoustique actuelle. Que ce soit pour des installations sonores, des pièces électroniques ou des œuvres mixtes, les pratiques compositionnelles visent, de plus en plus, à créer des interactions, à élaborer des scénarios flexibles dans le temps et, de façon plus générale, à concevoir des structures temporelles innovantes et variées.

La spatialisation est devenue une des principales dimensions de la pensée musicale contemporaine. L’époque de la table rotative de Stockhausen semble, aujourd’hui, bien lointaine et les nouveaux outils de spatialisation apportent de nouvelles perspectives musicales, où l’espace sonore est envisagé de façon complexe et multidimensionnelle.

De ces pratiques musicales émergent de nouvelles contraintes compositionnelles, qui nécessitent de nouveaux moyens d’écriture, et desquelles découle un besoin de nouvelles représentations de l’espace et du temps. Il est, ainsi, nécessaire d’offrir aux musiciens des outils adaptés à ces approches particulières de l’espace sonore et du temps.


Contacter Pierre Guillot
Labex Arts-H2H

Le Laboratoire d’excellence des arts et médiations humaines est lauréat des Investissements d’avenir depuis 2011. Dans ce cadre, les membres développent des recherches selon trois axes majeurs : situations, technologies, hybridations.

Nous suivre