Université Paris 8
2 Rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis

© Labex Arts-H2H | Mentions légales

Kitsou Dubois

Corps modifié en microgravité / métaphore du corps contemporain

Conférence hybride

Lundi 12 juin 2017
19h

MSH Paris Nord
20 avenue George Sand
93210 Saint-Denis

Métro : Front Populaire (ligne 12)

Les technologies du spatial ont fait exister un nouveau territoire de recherche et d’expérimentation qui est au cœur d’enjeux politiques, économiques et écologiques Dans ce territoire sans poids, l’homme doit concilier la rapidité d’un arrachement à la gravité, avec la lenteur d’une maturation de cet arrachement dans son corps. Il vit l’absence de repères et découvre un corps modifié, dilaté, qui est traversé par des conflits d’espace, de temps, de mouvement et oscille entre une extrême sensibilité et une perte de sensibilité.

Sur terre, nous sommes en contact constant avec des informations qui nous proviennent de toutes les parties du monde. Nous sommes immergés dans ces réseaux d’informations qui sont comme des terminaisons sensibles qui traversent notre corps. Le monde qui nous entoure devient fluide voir liquide. De pesant, notre corps est comme soulevé, suspendu à ce monde qui nous échappe. Les appuis deviennent virtuels, le corps se dilate...

Le corps du danseur en microgravité est une formidable métaphore du corps contemporain. Sa représentation sur terre questionne les pratiques de création en lien avec les technologies et la science (expérimentation en vol, dans l’eau, avec les capteurs sensoriels), le glissement des formes artistiques (de la danse au cirque), l’écriture chorégraphique (liée aux états de corps), l’espace scénique (immersion dans l’image et dans le son) et la place du spectateur.
Il bouscule les formes, le temps et les lieux de la représentation.

La conférence sera accompagnée de la performance « La chaise » interprétée par Laura de Nercy.


Crédit photo : Cyril Entzman
Labex Arts-H2H

Le Laboratoire d’excellence des arts et médiations humaines est lauréat des Investissements d’avenir depuis 2011. Dans ce cadre, les membres développent des recherches selon trois axes majeurs : situations, technologies, hybridations.

Nous suivre