Université Paris 8
2 Rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis

© Labex Arts-H2H | Mentions légales

Flou/Net

Porteur du projet :
Pascal Martin

En collaboration avec :
Laboratoire ESTCA (UP8)

De nombreuses méthodes permettent de déterminer la qualité d’un système optique. Elles concernent en général le plan de mise au point. Il n’existe à ce jour aucun protocole permettant de connaître la répartition spatiale de la tache image en dehors de cette zone avant toutes prises de vues. Le but n’est pas seulement de déterminer l’amplitude réelle de la profondeur de champ, mais d’intégrer les zones floues en amont et en aval que nous définirons comme le continuum flou/net de profondeur. Si cette donnée a souvent fait défaut en analogique, elle devient fondamentale et incontournable en numérique d’une part et en HD d’autre part. Le principe est de simuler le déplacement d’un point objet, de longueur d’onde variable, de l’infini à très courte distance, pour une mise au pont variant entre ces deux extrêmes.

La première phase de cette recherche, réalisée en 2012, a consisté à réaliser un dispositif automatisé permettant d’effectuer des mesures précises.

La seconde constitue le cœur du projet de recherche à part entière, puisqu’il s’agit de rendre le dispositif parfaitement opérant en optimisant les déplacements des modules mécaniques et ainsi de minimiser les incertitudes de mesures. La captation de l’image s’effectue en temps réel, elle nécessite également une meilleure heuristique des logiciels associés. En associant des capteurs proches de ceux disponibles dans les caméras modernes, il sera possible ainsi d’obtenir une réponse propre à chaque objectif testé et ainsi d’anticiper sa réponse en situation réelle.

La troisième consistera à dresser une cartographie en fonction de la typologie des objectifs. Son but sera de renseigner les enjeux esthétiques et sémantiques des images afin de porter l’ensemble de ces connaissances aux champs de la captation notamment celle concernant le 3Ds ou relief stéréoscopique. Cette première phase s’attache à créer un outil de médiation technico-esthétique qui s’intégrera dans une dimension plus large réalisée avec nos partenaires.

***(c)Liliroze-Le baiser

Labex Arts-H2H

Le Laboratoire d’excellence des arts et médiations humaines est lauréat des Investissements d’avenir depuis 2011. Dans ce cadre, les membres développent des recherches selon trois axes majeurs : situations, technologies, hybridations.

Nous suivre