Université Paris 8
2 Rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis

© Labex Arts-H2H | Mentions légales

Arthur Lefèvre

Contrat doctoral 2014
ED Cognition, Langage, Interaction (Université Paris 8)

Thèse : le récit autonome : vers une rhétorique algorithmique pour la génération automatique de fiction

Dirigée par Alexandra Saemmer

Arthur Lefèvre a obtenu son Master en Pratiques Textuelles Numériques à l’Université Paris 8, dans le cadre duquel il a soutenu son mémoire dirigé par Alexandra Saemmer intitulé Le texte autonome : une étude pour la génération automatique de fiction. Il prépare également l’obtention d’un master Informatique et Sciences Humaines (Université Paris 8) et a travaillé au Laboratoire d’Informatique Avancée de Saint-Denis en tant que stagiaire. Les recherches d’Arthur Lefèvre s’inscrivent dans la tradition de la littérature générative à Paris 8 (initiée par Jean-Pierre Balpe) mais également dans les axes d’hybridations du Labex Arts-H2H.

Le projet de thèse d’Arthur Lefèvre se situe dans le champ de la littérature numérique, et plus particulièrement dans le domaine de la génération automatique de fiction. Ses précédents travaux lui ont permis de structurer une architecture générative dans laquelle la logique du monde-raconté évolue de façon autonome et contrôle la logique de sa formulation narrative. Via ce projet, Arthur Lefèvre souhaite réaffirmer la nouveauté de cette architecture par rapport aux générateurs existants et en explorer les conséquences littéraires.

Le travail d’Arthur Lefèvre s’articule sur deux plans : le premier est une élaboration théorique autour de la linguistique et la narratologie en vue d’en mobiliser les concepts, parallèlement à ceux de la création littéraire numérique déjà existante. Le second est un travail de modélisation des mondes-racontés à partir de savoirs issus de sciences sociales et humaines, et de leurs traductions informatiques déjà existantes (systèmes multi-agents, réseaux de neurones, mondes artificiels, etc.).

Ces deux volets de réflexion guideront ce travail de recherche lors de la création d’un récit cyberpunk dans lequel différentes formes de générateurs s’emboîteront et se répondront. Cela permettra de mettre en lumière différents usages possibles des générateurs (littérature en temps réel, rapports textes générés/textes « manuels », différentes mises en scène de la génération itérée, etc.), esquissant ainsi une rhétorique générative, fondée sur leurs nuances algorithmiques.


Contacter Arthur Lefèvre
Labex Arts-H2H

Le Laboratoire d’excellence des arts et médiations humaines est lauréat des Investissements d’avenir depuis 2011. Dans ce cadre, les membres développent des recherches selon trois axes majeurs : situations, technologies, hybridations.

Nous suivre